Football Afrique : retrouvez toute l’actualité du football africain

Football Afrique

Bienvenue sur Football Afrique, le premier site entièrement consacré à l’actualité du football africain ! Ici, vous allez pouvoir suivre en direct les informations les plus récentes et les derniers résultats des différents championnats africains, de la CAN et de la Ligue des Champions.

Nous faisons également un point quotidien sur l’actualité des joueurs africains évoluant en Europe. En guise d’introduction, nous avons d’ailleurs décidé de revenir plus en détails sur l’histoire du football en Afrique. Nous vous souhaitons une agréable lecture !

Le football durant l’ère coloniale

Il faut savoir que le football en Afrique fut envisagé différemment selon les empires coloniaux. Si les Belges et les Britanniques ont très vite permis aux populations autochtones d’accéder à la pratique du football, les Français furent assez réticents au départ, estimant que ce sport était trop compliqué pour les Africains. Il faut ainsi attendre le début des années 1920 pour que la pratique du football ne soit plus réservée aux seuls colons dans l’Empire français.

Larbi Benbarek

Cette démocratisation du football n’avait néanmoins pas la moindre visée philanthropique : les Belges s’en servaient par exemple dans l’optique de la conversion religieuse tandis que la pratique s’effectuait avec une réelle forme de ségrégation. Les « blancs » jouent ainsi contre d’autres blancs tandis que les « noirs » jouent contre d’autres noirs.

Deux faits marquants vont tout de même asseoir la légitimité du football africain au début du XXème siècle. En 1924, l’Egypte devient la première équipe africaine à participer à un tournoi international et termine quatrième des Jeux Olympiques. Dans les années 1930, le Marocain Larbi Benbarek s’impose comme l’un des meilleurs joueurs du monde, au point d’être adoubé bien plus tard par le Roi Pelé lui-même.

Le football comme tribune pour l’indépendance

Dès le début des années 1930, l’Empire colonial britannique tend vers une pratique moins ségrégative du football, avec davantage de mixité au sein des clubs africains. Les colonies ont même le droit de créer leurs propres fédérations et donc leurs équipes nationales. Le constat est tout autre du côté de l’Empire colonial français.

Football FLN

Le football a d’ailleurs eu un véritable rôle à jouer lors des déclarations d’indépendance au sein des colonies françaises. L’exemple le plus marquant est évidemment la création de l’équipe du FLN menée par le talentueux Rachid Mekhloufi. Durant la Guerre d’Algérie, cette équipe a entrepris une tournée mondiale pour faire valoir les revendications du FLN.

Dans le même ordre d’idée, le club de l’Espérance sportive de Tunis a représenté un espace de contestation à la colonisation, le leader du Néo-Destour Habib Bourguiba étant même un fervent supporter du club. Le Wydad Athletic Club de Casablanca occupa une place similaire au Maroc.

L’affirmation du football africain

Coupe du Monde 2010 Afrique du Sud

Une fois l’indépendance acquise, bien souvent au prix d’un lourd tribut, les pays africains obtinrent rapidement leurs affiliations à la FIFA. La Confédération Africaine de Football est d’ailleurs créée en 1957 à Khartoum. Malgré cela, la Coupe du Monde de 1966 ne réservait qu’une seule place à l’Afrique, partagée avec l’Océanie et l’Asie. Les Etats décidèrent donc de boycotter les éliminatoires mais l’Afrique brilla indirectement au cours de cette édition avec les prestations étincelantes du Mozambicain Eusebio sous les couleurs du Portugal.

Dès 1970, l’Afrique obtient une place réservée en Coupe du Monde et ce chiffre évolue au fil des ans : deux équipes sont présentes en 1982, trois en 1994, quatre en 1998 et, comme point d’orgue, six en 2010 lors du premier Mondial organisé sur le sol africain, en Afrique du Sud. Malheureusement, la meilleure performance d’une sélection africaine reste à ce jour un quart de finale (Cameroun 1990, Sénégal 2002 et Ghana 2010).

Sadio Mané

Malgré cela, le monde du football considère depuis longtemps l’Afrique à sa juste valeur tant de nombreux joueurs de légende ont marqué l’histoire de ce sport : Larbi Benbarek, Bruce Grobbelaar, George Weah (Ballon d’Or 1995), Jay Jay Okocha, Abedi Pelé, Samuel Eto’o, Didier Drogba ou encore Yaya Touré, pour ne citer qu’eux. A l’heure actuelle, l’Egyptien Mohammed Salah et le Sénégalais Sadio Mané sont classés parmi les meilleurs joueurs du monde. Depuis 1992, le prix du joueur africain de l’année est d’ailleurs une récompense décernée par la CAF.